Les aides pour les syndics de copropiété optimisées

Publié le par arnaudmilitantassociatif

L’Anah est un observateur privilégié de ce parc immobilier et de ses occupants. Près de 15% des 5,7 millions de logements en copropriétés privées sont en mauvais état ou sans confort. Ses aides aux syndicats de copropriétaires (Guy Hoquet, Urbania, Lamy...) constituent un élément de réponse aux difficultés rencontrées. Pourtant, en 2011, l’Anah veut aller plus loin et optimiser ses interventions.

 

800.000 logements en mauvais état:
Si les copropriétaires sont en moyenne plus aisés que l’ensemble des ménages français (35% ayant un bon niveau de vie), les propriétaires occupants modestes vivant en copropriété sont dans des situations extrêmement préoccupantes. Agés de 60 ans en moyenne, ils sont majoritairement inactifs. 84% d’entre eux ne disposent que de 8.200€ de revenus annuels par unité de consommation et leur taux d’effort net est deux fois supérieur à celui des copropriétaires occupants dans leur ensemble. Leur capacité financière à assumer des travaux dans leur immeuble est limitée, voire inexistante. Or, on estime que 340.000 ménages vivent dans des copropriétés en difficulté financière.

Les copropriétés rencontrent parfois des difficultés qui peuvent sembler insurmontables: gestion bloquée, proportion élevée d’impayés, besoins très importants de travaux. Les subventions de l’Anah permettent de prévenir et de débloquer ces situations à travers des aides aux syndicats de copropriétaires mais aussi des subventions aux propriétaires occupants ou bailleurs, voire dans certains cas par le cumul des aides au syndicat et au propriétaire de manière individuelle.


L’Anah optimise ses interventions en copropriété:
Depuis 2002, l’Anah peut apporter des aides aux syndicats de copropriétaires en difficulté dans le cadre d’un plan de sauvegarde, d’une opération programmée d’amélioration de l’habitat copropriété ou au titre de la lutte contre l’habitat indigne. Cette subvention a un caractère très incitatif car elle permet bien souvent de débloquer le vote et la réalisation des travaux et peut se cumuler avec l’aide apportée directement aux propriétaires.

En 2010, les aides de l’Anah en direction des copropriétés:

Aides Anah copro 2010

10 années d’expérience au sein des copropriétés:
Près de 10 années d’interventions au sein des copropriétés ont permis à l’Anah d’en évaluer les besoins et les enjeux. Les aides aux syndicats de copropriétaires sont un levier extrêmement efficace mais elles sont aussi parfois très coûteuses; elles profitent indifféremment à tous les propriétaires et ne requièrent aucun engagement de loyer maîtrisé de la part du bénéficiaire lorsqu’il loue le logement.

Afin de prévenir des dégradations trop avancées des copropriétés, l’Anah souhaite promouvoir de manière systématique un diagnostic puis une stratégie d’action et un pilotage adaptés à chaque immeuble. Une hiérarchisation des actions à entreprendre est également essentielle pour calibrer au mieux l’aide aux travaux.

En 2011, l’Anah travaillera sur deux axes: l’amélioration de la prévention pour mieux identifier les copropriétés
fragiles et la révision de ses conditions d’aides aux travaux, afin de les rendre plus efficaces.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article